Rechercher
  • sortie-canyon

Organisez votre sortie de canyoning à Grenoble

Mis à jour : mai 20

Nos recommandations pour réussir une sortie de canyoning.


Partir en équipe.

Le canyoning est une activité ludique qui se pratique en équipe. Lors de la descente dans le canyon, il est important de pouvoir progresser à plusieurs pour franchir les obstacles. Lors de la descente vous allez devoir franchir des cascades, des sauts, des passages sous roches ou des toboggans. Un petit groupe de personne sera plus efficace pour franchir les obstacles rapidement et en toute sécurité. Le moniteur de canyoning diplômé d'état va demander à un membre de l'équipe de contre-assurer la corde en la tenant depuis le bas. Il pourra lancer les sacs de canyoning, qui contiennent les cordes de rappels, aux autres coéquipiers en aval. L'entraide entre les membres de l'équipe est très importante ! Un adultes pourra aider un enfant à nager dans le courant pour sortir de l'eau. Une personne pourra repérer les éventuels roches sous l'eau pour s'assurer que faire un saut ne représente pas de danger. Le groupe va ainsi gagner du temps lors de sa progression et en canyon le temps et important ! Si un groupe est trop lent il augmente les risque de blessures liées à la fatigue et au froid.

L'avantage de partir en équipe et aussi un avantage financié. Si vous êtes au moins 6 personnes et que vous demandez les services d'un moniteur de canyoning professionnel, vous pourrez bénéficier de tarifs avantageux. Vous l'uarez compris les moniteurs favorisent les équipes ( entre 4 et 8 personnes ) parce que c'est plus fun mais aussi parce que l'encadrement sera de meilleur qualité.




Les critères pour bien choisir votre parcours de canyoning

Afin de bien choisir votre parcours de canyoning, il est important de respecter quelque critères. Tout d'abord, vous devez évaluer la composition de votre groupe : Age, condition physique, homme, femme, enfant, habitué à pratiquer des activités en hauteur (escalade, via ferrata, accrobranche...), parlant français ou uniquement une langue étrangère, débutant ou non en canyoning etc... En fonction de tous ces critères, vous allez pouvoir choisir un niveau pour votre parcours de canyoning (débutant, intermédiaire ou confirmé). Attention ! vous devez toujours choisir le niveau qui correspondra à la personne la "moins à l'aise" dans votre groupe. Si votre groupe est composé de deux parents sportifs, d'un adolescent de 16 ans qui pratique l'escalade en club et d'un enfant de 10 ans. Alors il vous faudra faire un canyon débutant car adapté à l'enfant de 10 ans. Il est possible que certain membre du groupe ressente une "frustration" lors de la descente. Mais il n'est pas envisageable de choisir un niveau plus élevé qui pourrait mettre en grande difficulté la personne la plus "faible" du groupe. Comme expliqué dans le paragraphe du haut : le canyoning est un sport d'équipe ! Si l'un des membres de l'équipe est en difficulté c'est toute l'équipe qui est en difficulté. Il est conseillé de faire une première descente "débutante" avec le groupe au complet puis de refaire une sortie "sportive" mais sans l'enfant de 10 ans.

Vous devez choisir votre parcours de canyoning aussi en fonction de vos envies. Les canyons sont tous différent, certains nécessitent de faire des grand rappels et d'autre sont plutôt aquatique avec des sauts et des toboggans. La durée du canyon peut aussi varier en fonction du parcours. Vous pouvez demander des conseils au moniteur de canyoning lorsque vous faite votre réservation par téléphone. Les professionnels connaissent très bien les sites de canyoning dans les environs de Grenoble et saurons vous orienter dans votre choix.

Enfin, vous devez faire attention à la météo. Le niveau des canyons peut varier en fonction du débit de l'eau. Un même canyon va passer de "débutant" à "intermédiaire" voir "sportif" en fonction du débit de l'eau dans le parcours. Une fois encore, il est préférable d'appeler le moniteur qui vous indiquera si le niveau du canyoning est bas ou non. Il est aussi possible que le moniteur vous conseille un canyon plutôt qu'un autre en fonction du risque de pluie. Si la météo annonce des averses, le moniteur va favoriser un canyon plus "ouvert" à l'inverse d'un canyon "encaissé". Les parcours "ouvert" sont moins sensible à une éventuelle montée des eaux. Le moniteur prendra aussi en compte l'aspect "engagement" du canyon. Dans certain parcours il est plus difficile de s’échapper en cas de pluie. dans tous les cas le moniteur est un professionnel de la montagne et il mettra toujours en priorité la sécurité des pratiquants allant jusqu’à reporter ou annuler la sortie.



Une bonne préparation

Le canyoning est une activité de montagne, les canyons se situent dans les massifs du Vercors, de la Chartreuse et des Bauges. Comme toute les activités de montagne, il faut une bonne préparation avant de descendre un canyon. Commençons par le matériel :

Un maillot de bain

Le plus moulant possible ! Outre l'aspect "sexy" de votre maillot préféré, il sera plus facile pour vous de mettre une combinaison néoprène avec un maillot de bain serré plutôt qu'avec un short de bain. Pour les dames, favoriser les maillots de bain de type "sportif" comme les brassières ou les maillots de bains une pièce.

Il est possible d'utiliser un sous vêtement classique par dessous une combinaison néoprène mais celui-ci devra être propre et il risque d'être moins confortable.

Des chaussures

Les chaussures de course à pied ou de marche d'approche sont très bien pour le canyoning. Elles apportent un maintient de la cheville et adhèrent sur le rocher.

En revanche, il faut bannir les chaussures d'eau ou les chaussures aquatiques ! Ces modèles sont très bien pour marcher dans les ruisseaux ou sur les plages mais ne sont pas adaptés au canyoning. Les chaussures d'eau ne tiennent pas suffisamment aux pieds dans les parties du canyon où le débit est plus fort. De plus, elles ne protègent pas des chocs car elles sont souvent trop molles.

Une bouteille d'eau et une barre de céréale

Lorsque l'on pratique le canyoning, nous ne ressentons pas beaucoup la sensation de soif. En effet, malgré le fait d'être en pleine activité physique nous évoluons constamment dans l'eau et cela atténue l'envie de boire. Le risque de déshydratation est faible lorsque l'on descend un canyon le temps d'une demie-journée. Même lors des journées de fortes chaleurs en été, il est toujours possible de boire une ou deux gorgées d'eau directement dans le canyon. Attention ! bien que très propre car arrivant directement des montagnes, l'eau dans un canyon n'est pas considéré comme potable. Il faudra donc en boire que très peu. Nous n'emportons donc pas de bouteille d'eau dans un canyon de 3h. En revanche, lorsque l'on s'engage sur un canyon à la journée, il faudra bien s’hydrater. La durée de l'effort étant plus longue, le risque de déshydratation est plus important. Le moniteur de canyoning pourra prendre dans son sac l'équivalent d'une bouteille pour deux personnes.

Pour les canyons à la journée, il sera possible de prendre des barres de céréales voir un pique-nique !

Quel bonheur de pouvoir pique-niquer au beau milieu de la nature sauvage tout en profitant de la fraicheur des cascades. Le moniteur de canyoning aura un bidon totalement étanche pour transporter les casse croute.


Avoir une bonne condition physique :

Bien que très accessible, l'activité canyoning demande tout de même un minimum de pré-requis. Il ne s'agit pas d'avoir la capacité de gravir les montagnes tel Kilian JORNET mais d'être capable de faire une randonnée de 2h00 minimum. Vous pouvez vous préparer avec un programme d'entrainement environ un mois avant la sortie. Une heure de marche, trois à quatre fois par semaine, devrait vous suffire pour être en forme le jour J. En revanche, il est déconseillé de pratiquer le canyoning si vous venez de subir une opération dans les deux mois précédent la sortie de canyoning. Particulièrement si l'opération concernait le dos ou les membres inférieur. Ensuite, il vous faudra savoir nager ! Cela peut paraître une évidence mais le moniteur sera dans l'obligation de vous le demander avant la descente. Vous n'avez pas besoin d'être un excellent nageur mais seulement d'être capable de sortir d'une vasque avec un peu courant. Enfin, pour l'encadrement dans le cadre d'un ACM (accueil collectif de mineurs) une attestation d'aisance aquatique vous sera demandé pour chaque participant. Cette attestation peut être donné par un maitre nageur dans toutes les piscines de France.



Résumé

Pour choisir le canyon, demandez conseils à votre guide de canyoning : Les moniteurs connaissent parfaitement leur région et ils sauront vous renseigner pour votre sortie de canyoning. Donc passez leur un coup de téléphone avant de faire votre réservation en ligne. Si vous avez la possibilité de les contacter à l'avance cela vous laissera plus de possibilité pour choisir le créneau idéal en fonction de vos disponibilités et de la météo.

N'oubliez pas vos chaussures de sport pour partir en vacances

Pratiquer une activité physique régulière pour être en forme le jour J


Vous êtes prêt à vous éclater dans les toboggans, les sauts et les grandes cascades naturelles, en famille ou avec vos amis.


Johan RIVOIRE

Guide canyoning


logo_sortie_canyon_colorisé_et_goutte.jp

+33(0)6.58.88.46.08

  • Trip Advisor social Icône
  • Facebook Social Icône
  • Icône sociale YouTube
  • Pinterest social Icône
  • Icône social Instagram